Comment faire des repas en famille un moment de partage et de convivialité ?

Remontez quelques années en enfance et revivez vos meilleurs souvenirs à table en famille…quelques témoignages de parents qui se remémorent ces moments :

« Je me souviens d’un repas en mode restaurant où nous jouions aux serveurs comme au restaurant à demander les ingrédients désirés pour confectionner les burgers maisons, à servir la crème glacée, c’était amusant et ça mettait de la bonne humeur en famille! »

« Je me souviendrai toujours d’un repas de Noël avec toute la famille qui a duré toute la nuit, c’était la fête et j’étais heureuse qu’on partage ce moment tous ensemble et qu’il s’éternise tard dans la nuit »

« Les soirées crêpes, c’était des repas plein de bonne humeur, mon père faisait des blagues, il se déguisait, on riait, c’était vraiment drôle, l’ambiance était détendue et laissait la place aux fous rires »

« Les brunch, c’était des supers occasions de manger de tout, l’idée étant de vider le frigo et de se servir à table ce qu’on voulait »

brunch en famille

Ce qui est important dans un repas en famille, c’est partager du temps ensemble, créer des souvenirs, favoriser des ambiances, faire participer nos enfants aux préparatifs, laisser un espace de discussion, transmettre une culture culinaire et permettre des « débriefing heureux », belle formulation d’un papa tout juste devenu parent. C’est l’occasion de partager, réparer, nourrir sa relation, créer du lien en famille.

Cependant, le moment qui réunit les familles autour d’un besoin vital qui est celui de « manger » n’est pas toujours aisé.

Dans le livre de Joanna Faber et Julie King « Parler pour que les tout-petits écoutent », « le repas est aussi un champ de bataille, faire manger des légumes aux enfants plutôt que seulement de pâtes et du dessert, sans une montagne de plaintes, les amener à goûter de nouveaux aliments, à manger en quantité suffisante… Les petits bébés mettent tout dans la bouche, mais vers l’âge de 2 ans, ils se méfient de nouvelles saveurs et textures, aux aliments qui ont un goût fort ou amer, et même aux aliments qui touchent d’autres aliments dans l’assiette. Ce phénomène est celui des « fines bouches », cette précaution protège le petit enfant qui se déplace en toute liberté du danger de manger des choses toxiques.« 

Par ailleurs, comment résister à la tentation de certains aliments lorsqu’ils sont présents sous nos yeux, un adulte aura du mal à résister face à une tablette de chocolat qui est visible alors un enfant de la même façon sera tenté par du sucre ou des aliments trop gras s’ils sont régulièrement proposés au repas.

Dans ce même livre, une étude a démontré qu’en proposant une gamme d’aliments sains aux enfants, ils choisissent une alimentation équilibrée pourvu que les aliments indésirables ne soient pas inclus dans le lot. Nous avons deux objectifs, celui de fournir une alimentation saine et de construire une attitude saine envers la nourriture. Manger quand on a faim, s’arrêter quand on est à satiété, être ouvert à essayer de nouvelles choses et aimer manger des aliments qui nous nourrissent. Les auteures suggèrent de remplacer les négociations « 3 bouchées de brocoli et tu auras un dessert, discours qui pourrait laisser entendre que ce que j’aime vraiment, c’est mauvais pour moi et ce que je déteste est bon pour moi, il est très difficile d’apprécier un aliment qu’on nous force à manger » par une découverte des aliments basée sur un choix. Proposer une assiette vide à votre enfant, le laisser remplir sa propre assiette avec les aliments (de préférence séparés) qui seront présents à table. Pour les plus petits, leur demander ce qu’ils veulent et quelle quantité. C’est une excellente occasion de pratiquer l’autonomie.

Alors, faire des repas des moments de joie, d’apprentissage, de découverte d’aliments sains et de partage en famille, c’est possible. Nos bons souvenirs seront aussi ceux de nos enfants, posons leur la question, « que préfères-tu le plus lors des repas en famille ? »ou sous forme de boîte à idées pour les plus grands (écrire ses envies à collecter dans une boîte, recettes, menus, ambiance, discussions…)

« Si j’avais une baguette magique, je ferais…pour mettre de la bonne humeur et l’envie de manger de tout »

Jouer au restaurant, préparer un repas cantine, des plats en self et service avec un plateau, faire des tartines en folie, un repas à l’envers, un dîner spectacle, un brunch, une belle table, un thème de couleur, un repas de fête, des soirées crêpes et blagues, un repas jeu, un menu kim (goûter les yeux fermés ou bandés), un repas dans le noir, en musique…autant d’occasions pour créer de la convivialité et de l’équilibre en famille autour des repas.

menu cantine

tartines en folie
goûter home made préparation par les enfants
thème halloween