Educatelier

Communiquer pour être en lien

Aider les enfants à exprimer leurs sentiments hostiles entre frères et sœurs

Il n’est pas toujours facile de trouver les mots pour dire ce qu’on ressent, enrichir le vocabulaire des enfants peut les aider à exprimer leurs sentiments désagréables. Les ateliers basés selon l’approche d’Adele Faber et Elaine Mazlish proposent différentes compétences de communication pour amener les enfants à développer leur capacité à s’apprécier eux même, à accepter les différences dans la fratrie, à grandir en estime de soi et apaiser les relations.

Les habiletés pour faire face aux « sentiments pénibles entre frères et sœurs » selon l’approche d’Adele Faber et Elaine Mazlish

En Discipline Positive « Les enfants font mieux quand ils se sentent mieux » et « Un enfant qui a un comportement inapproprié est un enfant découragé ». Il y a des comportements observables qui cachent de profonds ressentis. La symbolique de l’iceberg illustre cette dualité;

Accueillir l’émotion de l’enfant est fondamental pour décoder et comprendre la partie immergée de ses besoins non satisfaits.

Parler des émotions, mettre des mots sur les ressentis est un moyen de libérer la parole et construire une relation d’écoute et de partage. Et vous, quels mots vous font penser à « HEUREUX », « TRISTE », « EFFRAYE », « EN COLÈRE »

Le site « apprendreaeduquer » propose un tableau complet pour diversifier le vocabulaire des émotions apporté aux enfants. Quand vous formulez ce que peut ressentir vos enfants, exprimez avec précision son sentiment pour identifier son besoin et l’aider à préciser lui même ce qu’il ressent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page