« Jeu après jeu, l’enfant devient « je »

Jouer, c’est bon pour la santé, un plus grand temps de jeu conduit à un plus grand sentiment de bien-être, le jeu diminue les risques de déficits cognitifs, produit de l’ocytocine ce qui libère des sensations agréables.

« Mon garçon a une énergie débordante , une concentration qui suit ses motivations, une grande imagination, un besoin de bouger, de créer, de se construire un espace pour s’exprimer, se modérer alors nous avons trouvé comment utiliser toute cette énergie en potentiel pour être utile, positive et constructive : nous jouons ! »

« Ma fille exprime ses émotions de manière authentique, que d’histoires de tous ces ressentis qui se bousculent en elle, le sourire aux lèvres H24 et ses poussées d’enthousiasme qu’elle manifeste avec une insouciance attendrissante, elle saute de joie, crie de bonheur ou de peur, elle est transparente et le jeu l’accompagne dans tous ses états. »

Avec une de mes activités VDI Oika Oika, j’ai décidé de faire profiter à d’autres familles de ces opportunités du jeu en leur faisant découvrir un kit ludique. On joue, on teste et on commande si on a envie de se créer une bibliothèque ludique à la maison.

https://maoikafamily.popsell.com/sophia-78854/338936-F?fbclid=IwAR3Ea5Pm0m99FD2P8rYkxHMDHsJbrWRWTNkG8CCVDBuXFpO4TQrLLfFw1Hg

Le jeu est social et intelligent, en jouant on développe des facultés riches et variées :

La motricité fine, la stratégie, la coordination, le lexique, la parole, la mémorisation mais aussi des compétences psychosociales comme la coopération, l’écoute mutuelle, la patience…et le jeu permet encore des apprentissages pédagogiques de façon ludique (en lecture, en numération, calculs, sciences …)

Publié par

educatelier

«Si vous vous êtes déjà dit un jour : Il doit y avoir une meilleure façon » ...tout comme moi il y a quelques années, je me demandais bien comment trouver le mode d’emploi dans certaines situations avec mes enfants, mes élèves ...gérer des moments de stress, de crises. Et puis j’ai assisté à des conférences, acheté des livres, participé aux premiers ateliers en communication positive qui ont été révélateurs dans ma relation aux enfants, aux élèves. J'ai enseigné 17 ans en école primaire, je me suis certifiée en Discipline positive dans la classe pour intervenir en tant que personne ressource et favoriser un climat propice aux apprentissages, je me suis formée aux ateliers Faber et Mazlish et aux ateliers APCOMM petite enfance afin d'offrir aux parents et éducateurs des merveilleuses opportunités de grandir avec les enfants. Je prends conscience de l’importance de nourrir cette relation, d’accepter d’être imparfaite, de laisser les enfants expérimenter tout comme nous adultes car c'est quand "on se plante qu'on pousse", savoir se relever de ses erreurs et utiliser une nouvelle méthode de communication plus humaniste et bienveillante. C´est pourquoi je réunis régulièrement parents et professionnels lors de groupes de réflexion, de rencontres thématiques et ateliers éducatifs pour enrichir nos pratiques et échanger nos idées lumineuses...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s